• J'ai découvert la randonnée pédestre en 2007. Depuis lors je cherche de nouveaux endroits au Québec. L’information abonde pour ce qui est du nord-est américain mais il y en a très peu sur le Québec d’où l’idée de ce blog.
    J’ose espérer, et ce sans prétention, que vous trouverez ici l’information nécessaire à vos futures randonnées.
    Bonne randos à toutes et tous.

    D’où viens le nom de "Mononcle".

    En 2009 j’allais souvent randonner avec un de mes neveux. Comme une chèvre de montagne, il courrait devant moi sur les sentiers. Régulièrement il se tournait vers moi en me demandant ; "Ça va Mononcle?"

    Et voila.

    Salut Ti-Cul

  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

    Rejoignez 270 autres abonnés

  • Publicités

La p’tite reine sur le Chemin du Roi.

Date: 17 – 18- 19 Mai 2013

Endroit: Chemin du Roi (Laval – Lévis)

Il y a longtemps que je voulais faire cette randonnée. Depuis ma jeunesse j’ai toujours voulu faire le trajet de Montréal à Québec à vélo. Cette fois ça y est, on y va.

Jour 1

Ce matin c’est avec un mercure sous les 10o, mais avec un magnifique ciel bleu, que nous partons pour notre périple vers Québec, plus précisément Lauzon. À 8:00 nous quittons donc, chargé à bloc, par la rive nord pour rejoindre Repentigny. En parti sur des pistes cyclables, la route est assez plaisante. Comme nous partions un vendredi, le trafique était assez léger pour nous laisser profiter du décor. J’aurais pensé que pour le long weekend les accommodations municipales auraient été ouvertes, mais non. Notre premier arrêt a été dans un parc de Repentigny. Les toilettes étaient encore barrées. Après une petite pause et une collation, nous sommes repartis par la 138, le fameux Chemin du Roi. L’accotement, large et pavée, nous laissait circuler en toute sécurité. J’avais prévu descendre par la 138 jusqu’à Québec pour éviter des détours mais, lors d’une petite pause dans un parc de l’Assomption, un cycliste nous recommande, pour l’avoir fait lui-même, de suivre le Chemin du Roi. Ce chemin quitte régulièrement l’achalandage de la grande route pour passer à travers les nombreux villages. Rendu à Lavaltrie, étant à mi-chemin avec notre destination, nous avons pris une bonne pause pour diner dans un petit parc, face à l’église. Ce dernier est situé à même le quai municipal ou nous avons profité de la vue donnant sur le fleuve. Durant le diné, nous avons remarqué que le ciel devenait plus gris. De petits épisodes de bruine passant même par une faible pluie n’étaient rien pour nous empêcher de rouler. Une fois sorti de Berthierville, le ciel est devenu plus menaçant. Le vent c’est mis à tourner et à souffler plus fort. Tout à coup nous vîmes l’orage approcher devant nous sur la route. Nous avons à peine eu le temps de mettre nos habits de pluie que l’orage nous est tombé dessus. Le vent, accompagné de grêles, était beaucoup trop fort pour rouler. Nous nous sommes donc tournés, dos au vent, pour laisser passer l’orage. À la montée St-Viateur, nous avons fourché vers le village de St-Barthelemy ou se trouve le fameux magasin général Le Brun. Ce dernier est vraiment un incontournable dans la région. Comme nous arrivions à Louiseville, peut-être 5 km avant, un autre orage nous est tombé dessus. Tout comme l’autre, il fut de courte duré mais suffisante pour arriver détrempés à l’hôtel.

Nous avions réservé, pour la nuit, à l’hôtel Normandie. Composé d’une douzaine d’unités, cet hôtel a un immense garage à l’arrière pour y entreposer les vélos pour la nuit. Tenu par des asiatiques très sympathiques, l’endroit est très propre et calme, malgré que situé sur la 138. Pour $65.00 par nuit, c’est très raisonnable pour l’endroit. Pour le soupé, nous sommes allés manger Aux Ailes du Sports. Ce resto est deux bâtisses passées l’hôtel donc, accessible à pied. Une bonne table nous y attendait avec des portions très généreuses pour les cyclistes affamés que nous étions.

De retour à la chambre, nous avons eu toute la misère du monde à écouter la TV jusqu’à 20:00 suite à nos 113 km de la journée.

Voir la route

Jour 2

Suite à une bonne nuit de sommeil, c’est à 6:00 que je vais réveiller le propriétaire pour récupérer nos vélos. Frais et dispo, nous sommes allés déjeuner au Tim Horton de Louiseville qui n’est qu’à deux minutes de l’hôtel. Contrairement à la veille, le vent était de l’ouest. Comme nous avions à longer le fleuve ou rouler à travers les champs, ce vent de face, assez fort par endroit, ralentira considérablement notre vitesse. Le pire moment de la journée, voir du voyage, fut la traversé de Trois-Rivières. Les pistes cyclables y sont très mal aménagées. À plusieurs endroits nous devions rouler sur des trottoirs et les voitures passaient très près de nous. Nous avions vraiment hâte de sortir de cette ville. Rendu au sanctuaire de Cap de la Madeleine, nous avons pris une petite pause pour se remettre de nos émotions. Pour le diné nous nous sommes arrêtés dans le petit village de Champlain ou nous avons trouvé une petite pizzéria avec une terrasse. Après trente minutes de pauses nous sommes repartis, longeant le fleuve, vers Portneuf. Pour cette section, le Chemin du Roi suit la 138 sur pratiquement toute sa longueur. Petite pause dans un parc en face de l’église de Ste-Anne-de-la-Pérade ou il n’y avait aucun service d’ouvert. À Grondines, un détour par le chemin Sir-Lomer-Gouin nous repose un peu de la grande route. La fin du trajet se déroulera, au grand vent, sur la 138. Après un soupé à la Pizzéria Paquet, dans le village de Portneuf, nous nous sommes dirigé vers le Motel Portneuf ou nous avions réservé. Ici une grande chambre avec deux lits doubles nous permet d’entrer nos vélos. Encore une fois tenu par des asiatiques, ce motel est très propres et calme quoi que plus dispendieux. Ici la chambre est $95.00 la nuit incluant les taxes. Le déjeuné est disponible moyennant un supplément. À 21:00 dodo suite à 116 km.

Voir la route

Jour 3

Après une bonne nuit de sommeil et un bon petit déjeuné, nous entreprenons la dernière partie du voyage. Ces 76 km seront les plus difficiles. Des vents de l’est jumelés à un dénivelé plus important, nous limiterons à une moyenne de 15 km/h. À Donnacona, le pont de la rue Notre-Dame étant fermé, nous avons été obligés de monter la longue cote de la 138. Du haut de cette cote, nous avons quittés la 138 pour la fin du voyage. Des gens nous avaient parlé de cote de Cap-Rouge qui est très raide, mais personne ne nous avait parlé de la cote Gagnon à St-Augustin. Chargé comme un mulet, j’ai du m’y prendre par trois fois pour arriver au sommet. Quant à celle de Cap-Rouge, c’est en marchant que j’arriverai en haut. Malgré quelques secteurs de travaux, la partie de Ste-Foy c’est bien passée. Dernière épreuve pour Lulu, le pont de Québec. Un petit chemin étroit nous fait enjamber le fleuve pour arriver à St-Romuald. Le trottoir est si étroit que nous devons arrêter si nous croisons un autre cycliste. Enfin St-Romuald ou nous attendent ma mère, mon frère et sa femme pour la fin du périple. C’est par la très belle piste cyclable de Lévis que nous arriverons, enfin, à destination.

Voir la route

En résumé

Si vous entreprenez ce voyage, je vous recommande de suivre le Chemin du Roi le plus possible. Vous traverserez de jolis petits villages avec de jolies maisons de campagne jalousement entretenues par des propriétaires qui semblent très fiers de leur petit coin de paradis. Même si les vents étaient contraires aux prédictions, nous avons adoré notre voyage. Plus de 300 km de paysages campagnards à couper le souffle. Deux orages qui nous font bien rire aujourd’hui. Et finalement, Lucie qui voit que j’avais raison, elle est plus forte qu’elle ne le croit.

Bonnes randos

Mononcle.

Tous les hommes pensent que le bonheur réside au sommet de la montagne alors qu’il se trouve dans la façon de la gravir! (Confucius)

Voir les photos

Publicités

6 Réponses

  1. Salut Gilles, nous avons fait ce trajet’ 3 couples de St-Jérôme à Berthierville / Deschambault et finalement jusqu’à Ste-Foy, retour par camionette. Ce fut un très beau périple et nous projettons de le réaliser de nouveau avec retour par les Cantons comme Denis Cusson l’a fait. Félicitations à vous deux. Tourlou911.

  2. malgré le froid, la pluie et la grèle!! bravo a toi et Lucie!

  3. En 2010 j’ai fait ça avec ma copine (tu peu lui parler de la côte Gagnon et de la traversée du pont de Québec ) et on est revenue par les Cantons de l’est, ce fut un cyclo absolument merveilleux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :