• J'ai découvert la randonnée pédestre en 2007. Depuis lors je cherche de nouveaux endroits au Québec. L’information abonde pour ce qui est du nord-est américain mais il y en a très peu sur le Québec d’où l’idée de ce blog.
    J’ose espérer, et ce sans prétention, que vous trouverez ici l’information nécessaire à vos futures randonnées.
    Bonne randos à toutes et tous.

    D’où viens le nom de "Mononcle".

    En 2009 j’allais souvent randonner avec un de mes neveux. Comme une chèvre de montagne, il courrait devant moi sur les sentiers. Régulièrement il se tournait vers moi en me demandant ; "Ça va Mononcle?"

    Et voila.

    Salut Ti-Cul

  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

    Rejoignez 273 autres abonnés

Vacances Nord-Sud

Date: 30 Juillet au 4 Août 2012

Endroit: Réserve Faunique Papineau-Labelle & Parc National du Mont Orford

Trop d’endroits  à voir en si peu de temps, nous avons scindé la semaine en deux. Pour le début de la semaine nous sommes parti vers le Nord pour aller canoter le lac Marie-Le Franc. Ce lac est situé dans la Réserve Faunique Papineau-Labelle, secteur La Minerve.

Ayant tout préparé la veille, nous sommes donc parti assez tôt. Suite à un passage obligé dans le village de La Minerve pour nous enregistrer, nous continuons notre chemin vers le lac 20 km plus loin. Comme nous sommes arrivés trois heures trop tôt, l’occasion était trop belle pour aller explorer ce magnifique lac. D’une longueur de 4.8 km par 2.2 km de large, ce lac a l’eau la plus claire que j’ai vue. Le gardien, M. Saey, me disait qu’on voit jusqu’à 20 pieds de profondeur sans problème. Ils sont si jaloux de cette clarté d’eau, qu’il est interdit d’utiliser du savon, même bio, pour se laver ou faire la vaisselle. Ce gardien est vraiment une personne à rencontrer. Il parle de sa réserve avec des flammèches dans les yeux. C’est d’ailleurs pour avoir développé quatre extraordinaires sites de camping que la réserve leurs a donné son nom. Il est en ce moment à développer un site accessible uniquement par l’eau. Comme il tient à la quiétude de l’endroit, il ne veut pas surexploiter les berges du lac, il ne s’en tiendrait qu’à un.

Suite à trois heures d’exploration de ce lac, nous sommes revenu vers la plage ou nous avons été monter notre campement.

Voir les photos

Tracé GPS pour Garmin

Lundi matin nous décidons d’aller randonner sur le Mont Resther. Situé à quelques kilomètres du camping, ce sentier de moins de quatre kilomètres nous amène vers deux magnifiques points de vue au dessus d’une belle paroi rocheuse. De ces points de vue on y voit, outre les lacs avoisinant, le village de La Minerve. Ce sentier, selon d’anciennes cartes encore sur place, était formé d’une boucle. J’irai surement un jour essayer de la retrouver. De retour au terrain vers 15:30 nous allés nous baigner sur une petite plage isolée avant de souper.

Voir les photos

Tracé GPS pour Garmin

Mardi matin nous partions voir l’autre sentier du secteur. Le sentier du Lac Ramage ne fait que 3.5 km en boucle mais il nous offre de belles vues sur quelques lacs. À notre retour, comme les vents étaient forts, nous avons décidé de se la couler douce sur notre petite plage privée. Chaque site de camping a un accès direct au lac avec une petite plage non aménagée et en roche.

Voir les photos

Tracé GPS pour Garmin

Mercredi matin, tandis que Lulu dort, j’en profite pour partir seul en canot. Le lac est calme et une brume enveloppe les montagnes. Il n’en fallait pas plus pour faire ma journée. Après avoir démonté la tente et remballé le matériel, nous sommes repartis pour Ste-Adèle.

Jeudi matin, après un bon bain chaud et une bonne nuit de sommeil, nous partons pour le Parc National du Mont Orford. Étant arrivés trop tard pour faire quoique ce soit, nous sommes allés sur la plage du lac Fraser avant d’aller monter la tente.

Vendredi matin nous attaquons le sentier des crêtes. Pour arriver à ce sentier nous devons nous taper 1.5 km de sentier polyvalent. Ce sentier est, en fait, une partie de la route verte pour le vélo. Dès l’entrée sur le sentier pédestre s’amorce une montée constante jusqu’au fameux Pic de l’Ours. À plusieurs endroits, pour stopper l’érosion, des roches ont été placées en escalier. Ce sentier est vraiment à voir. De beaux points de vue agrémentent l’ascension dont le Pic de la roche fendue. J’aurais bien aimé, continuer vers le Mont Orford mais notre départ tardif nous aurait menés trop tard pour le retour. J’aimerais refaire ce sentier jusqu’à la route 112. Surement un projet à murir. Petite anecdote en passant, dans la première descente nous avons croisé un couple qui montait. Tout à coup il s’écrit, en me voyant, « Je vous connais. Je lis votre blogue. » Le monde est petit.

Voir les photos

Tracé GPS pour Garmin

Samedi matin c’est le Mont Chauve. Comme nous campions dans le secteur du lac Fraser, nous partons par le sentier Du Ruisseau-David. 3.6 kms de sentier en développement nous amènent à 400 mètres du sommet. Comme notre but était de faire la boucle, nous sommes partis, par la gauche, vers la base de la montagne. Rendu au carrefour du ruisseau perdu, nous avons pris une pause pour diner. La montée, combinée à la chaleur et l’humidité, a été assez costaude. Suite à une pause bien méritée au sommet, nous sommes repartis, tout en descente, vers l’auto.

Voir les photos

Tracé GPS pour Garmin

Somme toute, une autre belle semaine d’activités bien remplie avec ma Lulu. Ou nous mèneront nos prochaines aventures?

Bonnes randos

Mononcle.

Tous les hommes pensent que le bonheur réside au sommet de la montagne alors qu’il se trouve dans la façon de la gravir! (Confucius)

Baptême de canot-camping

Date: 30 Juin, 1er & 2 Juillet

Endroit: Réserve Faunique Papineau-Labelle

Ce weekend un ami nous avait invité pour notre baptême de canot-camping. Le lac qu’il avait choisi était le Lac des Sept Frères. Un lac de 7 km de long ou nous retrouvons plusieurs sites de camping et quelques voies de portage vers d’autres lacs. C’est surement un des meilleurs endroits pour une initiation à cette activité.

Jour 1

Nous partons de Ste-Adèle à 8:00 pour rejoindre Serge et Guy à 10:30 au stationnement du lac. 11:20 le canot est chargé et nous partons pour canoter les 6 km qui nous séparent de notre campement. 12:45 nous arrivons à notre site de camping et nous montons notre tente et la laissons ouvert pour la faire aérer un peu.

À 15:30 nous décidons d’aller explorer la pointe nord du lac ou un petit portage nous attendait le lendemain. Une fois sur la plage, nous prenons une pause lorsque soudain, un orage nous tombe sur la tête. Oui, la tente était ouverte. Par chance, nos voisin, étant arrivés avant nous, on remarqué la chose et l’on vite refermé pour limiter les dégâts. 18:00 nous sommes de retour au campement pour le soupé et une courte soirée près du feu de camps avec nos voisins. Deux familles, une de trois personnes l’autre de cinq, étaient installées à notre arrivée. Des gens très sympathiques, sauf un, avec qui nous avons jasé une partie du weekend.

Jour 2

N’étant pas pressés et voulant profiter du camping, nous partons à 11:45 vers un portage qui devait nous mener vers le lac Diamond. Comme le sentier était trop rude, nous sommes reparti vers le nord du lac pour le portage vers le lac Fabre. Un petit sentier de 180 mètres nous amène sur ce lac. Une fois traversé, nous nous sommes dirigé vers l’île ou un site de camping nous attendait pour diner. À l’approche du site, Serge avait remarqué une grosse couleuvre qui se prélassait au soleil. Une fois à terre, je parti pour la prendre en photo. Une fois rendu, surprise, un dizaine de couleuvres se prélassaient sur le cap rocheux. Suite à une pause diné, à bonne distance des habitants de l’île, nous aller explorer le reste du lac. À 16:00 nous sommes de retour au lieu du portage ou une idée de fou m’a traversé l’esprit. Juste à coté du sentier j’avais remarqué un petit ruisseau avec un barrage de castor. Je me suis dit que l’eau devrait être assez haute pour descendre et, ensuite, passer le canot par-dessus le barrage. Lucie et Guy préférant revenir par le sentier, Serge s’est laissé tenté par mon plan. Nous avons donc franchi quatre barrages sur 180 mètres pour atteindre le grand lac. Comme il était encore tôt et que nous voulions laisser un peu de tranquillité à nos voisins, nous avons pris une bonne pause et une p’tite frette sur la plage. C’est donc à 18:20 que nous sommes revenu au camping.

Jours 3

Comme toute bonne chose a une fin nous avons, suite à un bon déjeuné, démonté notre campement et rechargé les canots pour le chemin du retour. C’est donc à 11:30 que nous repartons pour le stationnement ou nous avions laissé les auto deux jours plus tôt. Comme j’avais marqué sur mon GPS les campings de la rive ouest le premier jour, je voulais bien marqué ceux de la rive est en revenant. Malgré un vent assez fort, Lulu a accepté mon p’tit caprice et j’ai pu tout marquer les camping et débuts de portage du lac. Les deux derniers kilomètres ont été assez difficiles. Le vent, de face, était très fort. Nous étions bien content d’être parti plus tôt. C’est donc à 13:00 que nous avons mis pied à terre pour terminer ce magnifique weekend.

En résumé

Nous n’aurions pu espérer meilleur weekend pour notre baptême de canot-camping. Tout le matériels étaient au point, la température idéale et les compagnon géniaux. Un gros merci à Serge pour les judicieux conseils qui ont fait de ce weekend un franc succès.

 

Bonnes randos

Mononcle.

 

Tous les hommes pensent que le bonheur réside au sommet de la montagne alors qu’il se trouve dans la façon de la gravir! (Confucius)

 

Voir les photos

Voir la carte

Relevé GPS pour Garmin