• J'ai découvert la randonnée pédestre en 2007. Depuis lors je cherche de nouveaux endroits au Québec. L’information abonde pour ce qui est du nord-est américain mais il y en a très peu sur le Québec d’où l’idée de ce blog.
    J’ose espérer, et ce sans prétention, que vous trouverez ici l’information nécessaire à vos futures randonnées.
    Bonne randos à toutes et tous.

    D’où viens le nom de "Mononcle".

    En 2009 j’allais souvent randonner avec un de mes neveux. Comme une chèvre de montagne, il courrait devant moi sur les sentiers. Régulièrement il se tournait vers moi en me demandant ; "Ça va Mononcle?"

    Et voila.

    Salut Ti-Cul

  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

    Rejoignez 273 autres abonnés

  • Publicités

Le Mésangeai & le Lac Cristal

Date: 2 janvier 2013

Endroit: St-Donat

Si je le pouvais, je nommerais St-Donat saint patron des randonneurs.

Il y a quelques années, le sentier de La Montagne Noire ne figurait pas parti de mes coups de cœur. Je trouvais cet aller-retour sans attraits sauf pour le site du Liberator. Depuis un certain temps, je trouve plein de façons différentes de gravir cette montagne. Au risque de me répéter, l’Inter-Centre est très productif dans le développement de sentiers de ski de fond et de raquette accessibles pour la randonnée pédestre en été.

Cette fois nous avons découvert le dernier né de leurs refuges, Le Mésangeai. Ce dernier se rejoint par un nouveau sentier de raquette à partir du chemin Régimbald.

C’est donc à 10:10 que Lulu, Lise, Charles et moi attaquons la montée, raide au départ, de 4.5 km. Par cette montée soutenue, nous sommes arrivés à l’embranchement vers le Lac Cristal. Ce petit aller-retour de 600 mètres, nous amène au bord du lac par un merveilleux sous-bois principalement de conifères qui, pour l’occasion, étaient chargés d’une épaisse couche de neige. Revenue au sentier principal, une dernière montée de moins de 250 mètres nous séparait d’un merveilleux petit refuge érigé sur un sommet totalement dégagé. Des vues à 360o s’ouvrent, entre autre, sur le Lac Archambault et même le Mont-Garceau. Ce refuge, comme les autres de ce réseau, peut être loué au bureau touristique de St-Donat.  Le retour, dans ce même décor féérique, a été plus rapide puisque tout en descente.

Notez que c’est avec un mercure de -23o, à part le facteur éolien assez présent, que nous avons gravit les 468 mètres qui nous séparaient du sommet.

 

Bonnes randos

Mononcle.

Tous les hommes pensent que le bonheur réside au sommet de la montagne alors qu’il se trouve dans la façon de la gravir! (Confucius)

 

Voir les photos

Trouvez l’endroit ici.

Voir la carte des sentiers

Tracé GPS pour Garmin

 

Publicités

2012-10-20 La Boule

Date: 20 Octobre 2012

Endroit: St-Côme

En ce matin gris nous avions rendez-vous pour l’inauguration du sentier De la Boule. Cette inauguration se voulait historique puisqu’il s’agissait du millième kilomètre du Sentier National au Québec. Le rendez-vous était au refuge Swaggin à St-Côme ou débute le sentier. En plus des notables de l’endroit, Pierre Duff, coordonnateur du SNQ, Réal Martel, président du SNQ, et M. Legault de vélo-vie, parrain du sentier, étaient présents. Suite aux allocutions et à la cérémonie d’inauguration, les marcheurs ont prient l’autobus pour les différents points de départ. De notre coté, Marc, Isabelle, Jacques, Johanne, Lulu, moi et d’autres avons choisis le plus long parcourt. C’est donc du Parc des chûtes à Bull que nous avons entrepris notre randonné par un chemin d’accès. Ce sentier, long de quatre kilomètres, nous amène au kilomètre 12.5 du sentier. Cette portion, pas mal ascendante, nous amène à un joli petit lac ou nous rejoignons le sentier principal. Ce dernier, quoi que assez vallonneux, nous amènera à près de 530 mètres. Au deux tiers du chemin, incluant le sentier d’accès, nous arrivons au refuge Lavigne. Ce dernier peut facilement accueillir huit randonneurs pour la nuit. Soit dit en passant, ce dernier fait parti d’une série de trois refuges identiques sur le SNQ en Matawinie. Les randonneurs peuvent faire une longue randonné en couchant aux refuges La Boule, Lavigne et Swaggin. Ce sentier s’incère au milieu, ou presque, d’une longue série qui traverse presque sans arrêt Lanaudière. D’ailleurs je me dois ici de lever mon chapeau à la MRC Matawinie, pour son implication au niveau du SNQ, et au club Vélo-vie, pour son travail d’entretient comme parrain du sentier. Mis à part quelques descentes assez raides et un pont manquant, ce sentier a juste ce qu’il faut de sauvage pour nous faire apprécier la randonné dans les bois. Par contre le pont manquant nous aura fait voir, Marc et moi, une jolie chute que nos amis ont manquée.

En résumé, une autre belle découverte dans Lanaudière. Un sentier très sécuritaire pour les familles sans avoir l’impression de marcher sur un sentier pavé. De beaux points de vue et un refuge accueillant vous feront jouir de votre journée au maximum, le tout en toute sécurité.

 

Bonnes randos

Mononcle.

 

Tous les hommes pensent que le bonheur réside au sommet de la montagne alors qu’il se trouve dans la façon de la gravir! (Confucius)

 

Voir les photos

Voir la carte des sentiers

Tracé GPS pour Garmin

 

2012-09-09 Le Carcan

Date: 9 septembre 2012

Endroit: Parc National du Mont-Tremblant (secteur Pimbina)

L’été s’achève et avec lui notre saison de canot et canot-camping. Cette dernière fut très fertile pour Lulu et moi. Grâce à plusieurs amis (es) nous avons découvert pleins de nouveaux endroits. Je penses, entre-autres, à la Réserve Papineau-Labelle pour ces lacs Des Sept Frère et Marie-Le Franc, au Parc National du Mont-Tremblant pour la descente de La Diable et ces lac Monroe et Cyprès. De très belles découvertes autant au niveau des lieux que des gens que nous y avons rencontrés.

La fin de cette saison est donc le moment du retour sur les sentiers en rando ou sur les routes en vélo. Pour ce qui est du vélo, nous ferons, en fin septembre, la vélo route des bleuets. Un beau voyage de quatre jours.

Pour notre retour sur les sentiers, nous avions planifié faire le Mont des Cascades. Malheureusement ce sentier n’est pas encore accessible à la rando l’été. La préposé m’explique qu’il n’est pas très bien balisé, qu’il y a beaucoup d’arbre au sol. Un autre préposé m’a même dit qu’il était interdit d’y aller. La première nous conseille donc d’aller faire le sentier du Carcan. Ma dernière visite remontant à plus de deux ans, nous décidons donc de faire contre mauvaise fortune bon cœur et de s’y diriger.

C’est donc à 10:30 que nous nous élançons Lulu, Julie, Stéphan et moi-même sur le sentier mixte pour rejoindre le sentier du Carcan. Depuis ma dernière visite, le premier 1.5 km est maintenant partagé avec les vélos de montagne. Le sentier semble se rendre, pour eux, au club de Plein Air de St-Donat. 11:00 nous arrivons au départ de la section pédestre. Même si on y retrouve quelques ponts, ce sentier est l’un des moins aménagé du parc surtout passé le lac Clarence. Une partie du sentier suit un ruisseau qui nous offre de belles vues sur quelques cascades. Quelques points de vue gagneraient à être débroussaillés un peu. Celui du lac du Chevreuil est le plus beau selon moi. Il vaut vraiment le détour. Nous arrivons au sommet, sans vue, vers 14:00 pour revenir sur nos pas un peu pour diner à l’abris du vent. La température au sommet étant de 6 degrés, le petit vent eut tôt fait de nous refroidir. C’est donc sur de grosses roches, bien à l’abris du vent, que nous avons pris la pause du diné.

Le retour, tout en descente, c’est fait plus rapidement. Vue la température plutôt fraiche, Lulu a « clanché » un peu pour se réchauffer accompagnée de Stéphan. C’est donc à 17:00 que nous avons pris la traditionnelle p’tite frette au stationnement bien heureux de notre journée.

Bonnes randos

Mononcle.

Tous les hommes pensent que le bonheur réside au sommet de la montagne alors qu’il se trouve dans la façon de la gravir! (Confucius)

Voir les photos

Trouvez l’endroit ici.

Tracé GPS pour Garmin

2012-04-29 Les grottes

Date: 29 Avril 2012

Endroit: St-Donat

L’hiver dernier, lors d’une visite au bureau touristique de St-Donat, on m’avait vaguement parlé de présence de grottes dans le secteur du Cap de la Fée. Suite à quelques recherches, j’ai découvert qu’un ancien sentier cheminait entre des crevasses. Ce sentier aurait été fermé par la ville suite au décès d’un enfant qui y serait tombé en 1976.

Ce matin nous partions donc à la découverte de ce sentier. Accompagné de Lulu, sa sœur Lyne et cinq autres randonneurs nous quittons le stationnement à 10:30. Le sentier traverse une érablière industrielle qui a eu pour effet de nous faire perdre le sentier. Comme j’avais mis le sommet et quelques points dans mon GPS, nous avons cheminé, hors sentier, vers le sommet ou nous nous sommes arrêtés pour diner. Les quelques brides de renseignement que j’avais pu soutirer de la préposée du bureau touristique m’amenait au point de vue du Cap de la Fée. De la, nous partions vers l’inconnu. À moins de 150 mètres du sommet, nous avons vu notre première crevasse. Une espèce de grade faille qui semble couper la montagne en deux. Nous avons suivi l’ancien sentier pour le perdre un peu plus loin. D’ici nous avons donc suivi cette faille qui variait tout le long en profondeur et en largeur. Tout en explorant chaque recoins, nous avons pu avoir la confirmation que le décès du jeune homme n’était pas une légende. Une croix a été planté dans la roche à l’endroit de l’accident. Des gens y ont aussi accroché un chapelet. Suite à une courte pause, prise de photo, nous avons continué notre chemin par la faille jusqu’à l’érablière, au pied de la montagne. Sur mon GPS je pouvais voir le chemin que nous avions emprunté le matin mais nous avons décidé, pour étirer le plaisir, de continuer notre chemin hors piste. En suivant le pied de la montagne, nous passions à travers des champs de grosses roches formant, à certains endroits, de petites grottes. La rando c’est terminée, par l’érablière, à 15:20. Suite à la traditionnelle p’tite frette, nous sommes repartis bien heureux de notre journée et de notre découverte.

P.S. Afin de ne pas encourager les gens à aller s’aventurer à cet endroit, je ne partagerai ni carte ni tracé GPS. L’endroit n’est de tout évidence pas sécuritaire et je ne voudrais pas y envoyer des gens.

 

Bonnes randos

Mononcle.

Tous les hommes pensent que le bonheur réside au sommet de la montagne alors qu’il se trouve dans la façon de la gravir! (Confucius)

Voir les photos